Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

David et Bethsabée

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
sacerdotal
Messages: 10
A propos de l’affaire dite de « David et Bethsabée », le Talmud s’efforce d’exonérer David de toute faute :
« Rav Chemouel bar Na‘hmani a dit au nom de Rabbi Yohanan : Celui qui dit que David a péché commet une erreur. » (Chabbath 57a).
Il résulte des explications traditionnelles que David avait parfaitement le droit de prendre Bethsabée pour femme, étant donné que son mari Urie lui avait donné un guet lorsqu’il avait été mobilisé dans l’armée.
Quant à la condamnation à mort d’Urie prononcée par David lorsqu’il l’a envoyé se faire tuer en première ligne, elle était, nous apprend-on, également justifiée car il s’était révolté contre l’autorité royale, en présentant Joab comme son maître, ce qui revenait pour lui à s’affranchir du pouvoir exercé par son roi.
Il est cependant un point sur lequel nos sources sont, semble-t-il, muettes, et sur lequel j’aimerais obtenir des explications :
Lorsque Bethsabée annonça à David qu’elle était enceinte (Chemouel 2, 11, 5), celui-ci fit venir « au rapport » Urie, qui se trouvait sur le champ de bataille, puis il voulut l’envoyer se reposer chez lui, ce à quoi l’intéressé se refusa.
Les commentateurs (Rachi, Radak, Metsoudath David ) s’accordent à considérer que David voulait ainsi qu’Urie ait des rapports avec Bethsabée, et qu’il écarte ainsi la future paternité de David sur l’enfant qu’elle portait.
Ce comportement de David me paraît extrêmement grave, car il aurait pu aboutir à une paternité forcée d’Urie, avec tous les risques que l’on peut imaginer (mariage incestueux, etc…).
D’où ma question : Nos commentateurs se sont-ils penchés sur ce question, et sinon pourquoi leur silence ?
Rav Dov Roth-Lumbroso
Messages: 423
C’est à bon escient que vous citez un point de vue de la Guemara et de certains commentateurs qui s’en inspirent.
Mais ce n’est pas tout.
Si vous vous reportez à Tehilim 51, vous pourrez y lire, bien au contraire, que le prophète vient de la part de Hachem accuser David de manière très grave.
De même, à chaque malheur qui s’abattra sur David pendant toute sa vie, il comprendra que Hachem lui envoie encore une tranche du châtiment qui lui revient pour sa faute avec Bathchéva. Il en est ainsi non seulement pour la mort du premier enfant que celle-ci attendait, mais aussi pour la mort de son fils Amnon, et les rébellions de ses propres fils, Avchalom et Adonyahou.
- Comprenez alors que cette affaire présente plusieurs facettes. Ce que vous citez nous aide à ne pas comprendre la faute en question comme étant aussi grave que si Ouria n’avait pas remis de guet à Bathchéva.
Mais faute il y bel et bien eu, comme vous l’évoquez dans votre question. Mais la leçon des commentateurs que vous citez n’exclut ni n’efface les autres aspects du drame.

Kol touv !
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum