Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Rav Wattenberg vous ferez-vous vacciner ?

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
aralé
Messages: 142
Kvod ha Rav Wattenberg,

Vous ferez-vous vacciner ? Si oui ou non, pourquoi?

Bien sûr, il ne s'agit pas d'une curiosité , d'une intrusion dans votre vie personnelle.

Étant très hésitant, j’interroge autour de moi. Comme j'ai toujours admiré votre sagesse, votre décision argumentée me serait utile et j'en suis sûr utile à beaucoup de gens.

Merci d'avance.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
Citation:
Kvod ha Rav Wattenberg,
Vous ferez-vous vacciner ? Si oui ou non, pourquoi?
Bien sûr, il ne s'agit pas d'une curiosité , d'une intrusion dans votre vie personnelle.
Étant très hésitant, j’interroge autour de moi. Comme j'ai toujours admiré votre sagesse, votre décision argumentée me serait utile et j'en suis sûr utile à beaucoup de gens.


Je vous cite :

Citation:
il ne s'agit pas d'une curiosité , d'une intrusion dans votre vie personnelle.

Je crois que vous avez sauté UN mot, il faut ajouter « mais » :
« il ne s'agit pas d'une curiosité , mais d'une intrusion dans votre vie personnelle » 😊


Citation:
Vous ferez-vous vacciner ? Si oui ou non, pourquoi?

On me pose fréquemment cette question, faut-il ou non se faire vacciner ?

Ma réponse est toujours la même : Je ne suis pas médecin !

C-à-d que je ne suis pas forcément le mieux renseigné et, de plus, les décisions d’une personne ne sont pas toujours transposables à d’autres, il faut voir au cas par cas.

Si je décide de me faire vacciner en tenant compte de mon âge et de mon état de santé, ça n’est pas forcément valable pour un internaute plus jeune ou en meilleure santé, etc. (ou inversement : si je refuse de me faire vacciner en raison de ma grande jeunesse et de ma santé olympique, une personne âgée ne devrait s’en inspirer forcément…)

Un autre point : celui qui a contracté le virus une première fois n’a peut-être pas autant besoin de se précipiter que les autres.
De toute manière, le vaccin devrait évoluer avec les mutations du virus (oui, car le virus va évoluer et changer, et ça a déjà commencé. La nouvelle version est déjà disponible outre-Manche), donc tant qu’on a des anticorps, pas de précipitation…

Bref, chaque cas est différent.
Il faut donc détailler les arguments pour et contre, sans avoir besoin de s’intéresser à ce que je fais ou non.

Hier j’en ai parlé un peu durant mon shiour, voici grosso modo ce que j’ai dit :

D’emblée, deux éléments de réflexion m’apparaissent assez clairs :

1) Celui qui ne voit pas que les lobbys pharmaceutiques n’ont pas « pour seul centre d’intérêt » la santé des patients, est atteint d’un sérieux problème médical.
Il y a des milliards en jeu et comme nous l’enseigne la Torah (Dvarim XVI, 19) כי השוחד יעור עיני חכמים ויסלף דברי צדיקים, les intérêts aveuglent même les gens intelligents et justes (Kal va’homer pour les autres…).

Et puis les tentatives grossières de museler le Pr Raoult, les faux rapports, les études falsifiées etc. sont des aveux d’une volonté qui dépasse la motivation sanitaire.

[à ce stade, pour ne pas offenser les médecins et par souci d'honnêteté intellectuelle, j'ai précisé que le même phénomène existe aussi dans le monde rabbinique, bien que les enjeux ne soient pas toujours aussi conséquents -un rabbin risque rarement de gagner des milliards. Il arrive qu'un rabbin tente de "museler" un autre rabbin dont le discours lui semble dérangeant pour des raisons inavouables, qu'il s'empresse d'habiller d'un pseudo-Leshem Shamayim qui ne trompe que ceux qui veulent bien se laisser tromper, ainsi que les Amei Haarets incapables d'y voir clair.]

2) Celui qui ne voit pas qu’il y a des tas de gens complètement paranoïaques et totalement convaincus de la thèse complotiste, persuadés que tous les états agissent de concert afin d’éradiquer la vieille génération et lancer « the great reset » à la surface de la planète (je dirais plutôt "the great recette" à la surface du portefeuille), tout ça sans réfléchir une seconde aux incohérences de leurs propos, a lui aussi un sérieux problème.

Bref, nous avons des extrémistes des deux côtés, des bandits crapuleux et des partisans de la théorie du complot qui voient -et qui cherchent à voir- tout en noir.

Ainsi, il me semble évident que les DEUX partis ont tort ; ceux qui disent qu’il ne faut surtout pas se faire vacciner car c’est un poison qu’ils veulent nous injecter, ont tort, et ceux qui disent qu’il faut vite foncer se faire vacciner sans réfléchir, ont aussi tort.

Il faut se renseigner, il y a différents vaccins, et des milliers de personnes déjà vaccinées par chacun d’entre eux, il faut voir quels sont les risques et problèmes qu’il y a eu avec chaque vaccin et s’orienter vers celui qui présente le moins de danger, chacun en fonction de son état de santé personnel.
Il ne faut pas se baser sur les dires d’un seul médecin (/ biologiste/ pharmacien/ etc.), mais demander à plusieurs personnes renseignées ce qu’elles en pensent, quels sont les dangers, dans quel cas, etc.

Les très jeunes ne devraient pas s’empresser, ils sont souvent asymptomatiques.
Bien qu’ils puissent tout de même contaminer autrui, d’une part le risque de contagion par un asymptomatique serait moins grave ou moins « évident » (à vérifier), et d’autre part, comme leur vie n’est pas en danger, il suffira en un premier temps de continuer à respecter les distances avec les personnes (plus) âgées et non vaccinées.

On ne doit pas savoir trop, non plus, les effets que cela peut avoir sur un enfant en croissance, donc il faudra bien se renseigner avant de faire vacciner un enfant en bas âge, voir même jusqu’à 15 ans, car il n’en a pas vraiment besoin et ça peut représenter un risque.
A plus forte raison pour les nourrissons, ne pas les vacciner avant d’avoir des garanties un peu plus conséquentes.
Je ne sais pas comment ils ont fait leurs tests, mais mon petit doigt me dit que cette tranche d’âge ne devait pas être conséquemment représentée.

A partir de là, il en va de même pour une mère qui allaite ainsi qu’une femme enceinte, avant de se faire vacciner, il faudra bien vérifier s’il y a déjà des « retours » sur des cas similaires.

Ceux qui ont des allergies importantes doivent aussi mener une enquête plus approfondie sur les éventuels risques.

Mais ceci étant dit, il ne faut pas perdre la tête non plus ; s’il est vrai que nous manquons de recul par rapport aux effets éventuels de ce vaccin, nous n’en manquons pas du tout par rapport aux effets du Covid que nous savons dramatiques.

Mais, B’’H, nous ne sommes pas pris entre le marteau et l’enclume, car le danger du Covid est avéré et infiniment supérieur à celui du vaccin.
Il ne convient donc pas de se dire « Shev Veal Taassé Adif » en restant passif.
Il faut se faire vacciner, mais sans se précipiter et surtout, en se renseignant bien avant.

Le seul point relativement clair, c’est qu’une personne assez jeune et en bonne santé n’a pas de véritable souci à se faire, le danger qu’il coure en se faisant vacciner est inférieur à celui qu’il prend en conduisant sa voiture.

Ça ne veut pas dire qu’il n’y ait pas un mini-micro danger, mais il y en a bien plus dans la vie de tous les jours, faire ses courses est encore plus dangereux et pourtant on le fait (et tout va bien).
Et lorsqu’on sait qu’il y a encore beaucoup plus de danger dans le fait de contracter le virus, le calcul est vite fait.

Plusieurs personnes m’ont indiqué que différents Rabbanim d’Israël avaient encouragé à se faire vacciner, dont Rav Kanievsky et Rav Osher Weiss.

Je considère que Rav Weiss est un témoignage bien plus conséquent, car il s’agit d’un message qu’il envoie/diffuse volontairement et ce, après s’être renseigné auprès de tous les spécialistes (il est rabbin d’un hôpital et en contact avec pas mal de monde).
Alors que Rav Kanievsky n’a pas souhaité « diffuser un message » mais a été filmé et enregistré lorsque son petit-fils lui demande, en présence de deux partisans de la vaccination venus pour réaliser ce film, s’il faut se faire vacciner.
On ne sait rien de son éventuelle enquête préalable, s’il a entendu les craintes des opposants au vaccin, ou s’il ne fait que répondre à une question qui, lorsqu’on n’est pas averti des craintes complotistes, ne peut aboutir qu’à une réponse : faire confiance à la médecine comme on le fait toujours.

Mais ici c’est différent, et s’il y a des craintes, c’est parce que les médecins eux-mêmes n’ont pas assez de connaissance de ce nouveau virus/vaccin.

Voici un extrait de ce que j’ai répondu par mail pour expliquer ce point :

Ce que le Shas (Yoma 83a) confère aux médecins comme primauté ne repose pas sur une Gzeirat Hakatouv, mais sur le bon sens (lui-même indiqué et valorisé par la Torah).

Dès lors, dans notre situation où l'incompétence des médecins est établie et indiscutable (en raison de la nouveauté du virus), les positions du corps médical prennent la valeur de celles d'un médecin incompétent (non-baki) au sujet duquel la Halakha met en garde de bien vérifier et de ne pas lui faire confiance aveuglément.

C’est ce que dit le Rambam dans les lois de Yom Kippour (§II, 8) en précisant:
אמר החולה איני צריך והרופא אומר צריך מאכילין אותו על פיו והוא שיהיה רופא בקי
Cf. Beit Yossef (O"H §618) et Aroukh Hashoul'han (O"H §618, 7-8).

Les médecins ne peuvent pas prétendre au titre de "Baki" concernant cette maladie et son vaccin, tout est nouveau.
Ils ont certes une meilleure connaissance de la médecine que nous autres, mais ils n'ont pas l'aspect Baki souhaité, ils disent eux-mêmes qu'on avance à tâtons.

Entre un médecin non-baki sur une maladie et un non-médecin, en principe, le bon sens indique tout de même de suivre le médecin non-baki, hélas ils se contredisent tous de manière assez conséquente et les motivations pécuniaires des laboratoires qui mettent au point les vaccins sont indéniables, même sans parler des scandales et accusations du fameux Pr. Raoult.

Bref, dans ce cas, la halakha ne recommande pas d'écouter son médecin les yeux fermés, il faut mener l'enquête, en discuter avec plusieurs médecins et analyser les résultats des premiers vaccinés avec un peu de recul.


Suite à ce Shiour, plusieurs personnes m’ont envoyé des vidéos de rabbanim israéliens qui insistent sur la nécessité de se faire vacciner, je viens de les recevoir et j’ai visionné celles qui sont pertinentes à mes yeux.
Il ressort d’après ces rabbanim -dont Rav Weiss- qu’il faut se faire vacciner, sauf pour les moins de 16 ans, les femmes enceintes et qui allaitent. Mais sans se brusquer.

Et j’ajoute encore une fois, qu’il ne faut pas négliger la phase « renseignement » auprès de toute personne « informée », car -par exemple- je ne sais pas quel vaccin on administre en Israël et en France, ce n’est peut-être pas le même.

Pour parfaire votre instruction sur le sujet et savoir se poser les bonnes questions, je vous indique encore ce lien https://www.youtube.com/watch?v=hYJFhjZYdd0 et celui-ci https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=53609#53609


En résumé : Si on n’a pas contracté le virus jusque-là, qu’on a plus de 15-16 ans, qu’on n’allaite pas et n’est pas enceinte, il faut essayer de se faire vacciner mais en se renseignant convenablement sur chaque point au préalable. (ne pas prendre de décision suite à la seule lecture de ce « résumé », merci de lire ce qui précède.)
verna
Messages: 96
Bonjour,

"Le seul point relativement clair, c’est qu’une personne assez jeune et en bonne santé n’a pas de véritable souci à se faire, le danger qu’il coure en se faisant vacciner est inférieur à celui qu’il prend en conduisant sa voiture."

On a plutôt tendance à dire l'inverse : une personne âgée dont le risque en cas d'infection est une forme grave, a généralement un rapport risque/bénéfice en faveur du vaccin, ce qui n'est pas toujours le cas d'une personne assez jeune et en bonne santé.
aralé
Messages: 142
Kvod HaRav,

Merci pour votre réponse concernant le vaccin. Je vais la relire et y réfléchir. Je crains qu'on va être amené à prendre une décision, sans avoir les années de recul nécessaire.

Visiblement, ma question était trop directe. je vous prie de m'excuser.
cheelnaute
Messages: 274
Bonjour rav
J'ai lu votre réponse avec beaucoup d'attention, mais j'ai lu un article qui m'a l'air d'aller dans une direction moins nuancée, concernant l'avis des gdolim
Pourriez-vous le lire ( il est court ) et dire si cela change un tant soit peu la donne ?

https://www.i24news.tv/fr/actu/coronavirus/1608104969-israel-trois-grands-rabbins-appellent-leurs-communautes-a-se-faire-vacciner-contre-le-covid-19


( en résumé : Rav kaniewksy, rav edelstein et rav shalom ont l'air de dire que " quiquonque qui peut le faire , doit le faire " ( outre les - de 15 et les allergiques comme vous l'avez dit )
De plus, rav kaniewsky apparament a encouragé publiquement en etant messager, et sur les conseils de rav firher, lui aussi eminement reconnu.
Chacha
Messages: 3
Pour aider qui voudrait en savoir plus quant au vaccin de Pfizer, voici le compte-rendu des expériences : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2034577
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
il y a plusieurs messages, je vais répondre à chacun, puis je posterai un message "à titre préventif".

Voici d’abord mes réponses aux messages postés :

A Aralé :

Citation:
Merci pour votre réponse concernant le vaccin. Je vais la relire et y réfléchir. Je crains qu'on va être amené à prendre une décision, sans avoir les années de recul nécessaire.


ça dépend de votre âge...

Citation:
Visiblement, ma question était trop directe. je vous prie de m'excuser.

Non, pas de souci, vous n’avez pas à vous excuser.
Je tenais surtout à souligner ce point; la question n’a pas à se focaliser sur ma personne, et qu’il faut envisager le problème au cas par cas.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
A Chacha :

Citation:
Pour aider qui voudrait en savoir plus quant au vaccin de Pfizer, voici le compte-rendu des expériences : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2034577


Merci pour ce lien.

Tout le monde avait souligné que ça manquait de publications des études faites.

Espérons que ce vide sera très prochainement comblé et que les médecins puissent se faire une meilleure idée des risques.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
A Verna:

Citation:
Citation:
"Le seul point relativement clair, c’est qu’une personne assez jeune et en bonne santé n’a pas de véritable souci à se faire, le danger qu’il coure en se faisant vacciner est inférieur à celui qu’il prend en conduisant sa voiture."


On a plutôt tendance à dire l'inverse : une personne âgée dont le risque en cas d'infection est une forme grave, a généralement un rapport risque/bénéfice en faveur du vaccin, ce qui n'est pas toujours le cas d'une personne assez jeune et en bonne santé.


Notez tout d’abord que lorsque je dis « assez jeune », c’est pour différencier de ce que j’ai écrit au sujet des « jeunes » qui ne craignent pas vraiment le virus.

Quant à votre question :

Citation:
On a plutôt tendance à dire l'inverse …

Ce n’est pas « l’inverse » : Il est clair qu’une personne âgée a des raisons de souhaiter rapidement le vaccin.

Vous ne m’avez pas bien lu, je ne disais pas : « une personne assez jeune a plus besoin du vaccin qu’une personne âgée », mais que « Le seul point relativement clair, c’est qu’une personne assez jeune et en bonne santé n’a pas de véritable souci à se faire ».
Ça veut juste dire qu’une personne âgée a du souci à se faire avant de se faire vacciner et qu’il faut bien vérifier tout ce dont j’ai parlé plus haut avant de se lancer sans trop d’enquête.

Dit autrement : un vieux a plus besoin du vaccin (car plus en danger), mais a aussi plus besoin d’enquêter avant de se faire vacciner car les personnes âgées sont moins résistantes et si le vaccin ne lui réussit pas, ça peut être bien plus grave que pour un jeune auquel le vaccin ne réussirait pas (le jeune s’en remettrait beaucoup plus facilement).

Si ma phrase ne vous permettait pas de comprendre cela aisément, le contexte (=ce que j’ai écrit plus haut) vous le permettait facilement.

Donc, oui, vous avez raison, une personne âgée dont le risque en cas d'infection est une forme grave, a généralement un rapport risque/bénéfice en faveur du vaccin (mais cela ne doit pas le pousser à s’y précipiter sans enquêter), tandis qu’un plus jeune a, d’une part, moins « besoin » du vaccin (mais en a tout de même sérieusement besoin), et d’autre part moins à craindre (qu’un vieux) les éventuels dégâts entraînés par le vaccin.


Dernière édition par Rav Binyamin Wattenberg le Jeu 07 Janvier 2021, 23:23; édité 1 fois
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
A Cheelnaute :

Citation:
J'ai lu votre réponse avec beaucoup d'attention, mais j'ai lu un article qui m'a l'air d'aller dans une direction moins nuancée, concernant l'avis des gdolim
Pourriez-vous le lire ( il est court ) et dire si cela change un tant soit peu la donne ?
https://www.i24news.tv/fr/actu/coronavirus/1608104969-israel-trois-grands-rabbins-appellent-leurs-communautes-a-se-faire-vacciner-contre-le-covid-19
( en résumé : Rav kaniewksy, rav edelstein et rav shalom ont l'air de dire que " quiquonque qui peut le faire , doit le faire " ( outre les - de 15 et les allergiques comme vous l'avez dit )
De plus, rav kaniewsky apparament a encouragé publiquement en etant messager, et sur les conseils de rav firher, lui aussi eminement reconnu.


Merci pour ces informations, mais ça ne change pas vraiment par rapport à ce que j’ai écrit ; avec tout mon respect pour ces trois grands rabbins (surtout Rav Edelstein dont je suis l’élève), il reste une marge de précaution que je préfère garantir.

Comme je l’ai brièvement évoqué plus haut, je ne sais même pas si le vaccin proposé en Israël est celui qui sera disponible en France ! Il y a différents vaccins qui n’ont rien à voir entre eux, et sont basés sur un mode de fonctionnement différent. Et un même vaccin peut, parait-il comporter des petites différences (quant à sa composition ou son stockage ou etc.)

De plus, le mode d’administration peut différer d’un pays à l’autre (espacement des deux doses), comme des tas de différences nous séparent dans les médications.
En résultat de ces différences (par exemple pour les antibiotiques, voire même le paracétamol (doliprane/akamol) n’est pas donné à même dose en Israël) nos « corps » (et leurs réactions) ne seraient plus exactement les mêmes (ça serait étonnant, mais j’étaye tous les doutes qu’on pourrait nourrir).

Bien sûr, les tests n’ont pas été fait « sur des israéliens », mais le niveau de « danger » peut différer d’un pays à l’autre.
Il doit certainement y avoir des tas de petits détails qui m’échappent et qui poussent à se montrer vigilant, bien que les craintes soient lointaines, mais encore une fois, comme nous marchons un peu à l’aveuglette, il faut savoir se montrer suspicieux au maximum -sans empiéter sur l’autre danger, celui de la contamination. Il faut respecter le bon sens : on peut se soucier de tas de petites choses, mais sans perdre le nord.

Il peut y avoir aussi des différences non biologiques mais politiques ou dépendantes de la réalité du terrain.

Par exemple, Israël est actuellement en confinement (pour la troisième fois au moins) et la « seconde vague » a été terrible.
Un pays qui confine, généralement, c’est parce que les voyants sont au rouge.

Le danger de contamination y est donc peut-être plus élevé qu’en France (actuellement) et le rapport bénéfice/risque dans l’immédiat en serait donc changé.
La situation économique en Israël est aussi très préoccupante.

Bref, même si les propos de ces rabbins israéliens devaient s’appliquer pleinement pour les israéliens, ça ne voudrait pas encore dire qu’il faille les adopter avec la même assurance en France.

Au-delà des rabbanim, il y a Rav Fihrer qui conseille aussi de se faire vacciner si on a plus de 16 ans et pas d’allergies/etc.

Son avis pèse très lourd dans le monde médical.
Dans le monde entier, pas qu’en Israël.

Et s’il y a une personne qui peut à la fois être très « futée » en médecine, très au courant, en contact avec toutes les sommités mondiales de la médecine, et dont les intérêts financiers sont très réduits (il n’a pas de laboratoire pharmaceutique et n’est pas payé par l’un d’eux), c’est bien lui.

Ça veut dire que toutes les craintes des sempiternels complotistes lui sont connues et qu’il estime que le rapport bénéfice/risque est largement favorable au vaccin pour les plus de 16 ans en bonne santé.
Le bon sens indique de lui faire confiance.

Néanmoins, j’insiste sur la nécessité -selon moi- de mener une petite enquête en questionnant des médecins « qui s’y connaissent » ici, en France.
Et en présentant son propre dossier médical.
Ça ne mange pas (trop) de pain et c’est toujours ça de gagné.

De plus, les jeunes (même s’ils ont plus de 16 ans) n’ont pas vraiment de raison de se faire vacciner, comme expliqué déjà.

Il se peut qu’en Israël il soit nécessaire que les jeunes dès 16 ans se fassent vacciner, je ne sais pas, mais pour la France, je dirais qu’il n’y a pas du tout d’urgence.
De toute façon, d'ici à ce qu'il y ait assez de doses pour les jeunes, on en reparlera :)

A partir de quel âge il faut y penser sérieusement ? La réponse variera en fonction du sujet, de son état de santé, de ses fréquentations (le personnel soignant est très exposé, ou ceux qui vivent avec des personnes âgées…) et tout cela relève justement de la petite enquête à mener.

Au-delà de ces précautions et de l’enquête personnelle, c’est de la paranoïa.

Une fois qu’on fait tout ce que le bon sens indique de faire, il restera toujours une infime part de danger et c’est là qu’il faut avoir confiance en D.ieu, puisque rester sans vaccin pourrait être bien plus dangereux.

Voilà.
A vos yeux, je me montre très suspicieux, je sais.
Mais je suis sûr que pour d’autres c’est l’inverse, je fais preuve d’une grave insouciance.
Dans les deux cas on pourrait m’accuser de mettre des personnes en danger, malgré tout, j’ai écrit ce que je pensais, puisque c’était la requête d’Aralé.

Je ne force personne à s’inspirer de ce que j’ai écrit ici, je me permets seulement de faire remarquer que l’on opte pour ma position, ou pour celle de ceux qui me trouvent trop suspicieux, ou pour celle de ceux qui me trouvent trop insouciant, dans tous les cas on met des vies en danger.

Et il me semble que ma position mette moins de monde en danger.

Mais chacun reste libre d’agir selon sa volonté et il est souhaitable de garder la tête froide, ne pas sombrer dans le complotisme, ni se précipiter à se faire vacciner sans enquêter.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
Et enfin, mon cinquième et dernier message sur ce fil pour ce soir (message qui sera complété par la lecture des messages précédents et que j'ai postés ce soir):

Un internaute avait cru comprendre de ma réponse initiale que j’accordai toute ma confiance au Pr. Raoult.
Il m’en a demandé confirmation avec étonnement, je lui ai répondu qu’il ne m’avait pas lu convenablement et que cela devait indiquer que le débat était trop passionné pour permettre une lecture « réelle » de ce que j’ai écrit, sans se laisser guider par l’imagination et les sentiments.

En lui ayant répondu, je pensai que cela éviterait que d’autres internautes commettent la même erreur, mais comme ce message n’a pas été posté sur ce fil (mais séparément), je m’aperçois que des internautes peuvent ne pas le voir et l’un d’eux (on m’a fait suivre son message envoyé au modérateur du site) a lui aussi cru comprendre que je donnais ma bénédiction à tout ce que dirait ce professeur.

C’est déplorable car ce n’est pas du tout ce que j’écrivais!
C’est pourquoi je poste ici le lien à ma réponse déjà postée sur le site, afin qu’elle soit accessible depuis ce fil :
https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=53688#53688

Voici une copie de ce que j'y écrivais:
Citation:

Citation:
dans votre réponse
https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=53616#53616
vous semblez avoir confiance en Pr Raoult, je me trompe?


Oui, vous vous trompez.

Je n'ai pas confiance en ce Pr.
Je ne le connais pas et ne m'y connais pas non plus assez en médecine pour me forger une opinion me permettant de reconnaitre en lui le messie.

Ce que j'écrivais était simplement que la frénésie dont ont fait preuve ses opposants laisse deviner des intérêts autres que le bien être et la santé de tous.

ça ne veut pas dire qu'il aurait 100% raison, ni fait un sans faute, ça veut juste dire que ses opposants ont perdu le sens de la mesure lorsqu'il fallait le museler.

Mais bon, on ne va pas tergiverser sur le pour ou contre Raoult, ça sort un peu du projet du site.

Si vous aviez lu mon texte avec moins de passion, vous auriez remarqué que je suis globalement "pour" le vaccin, tout en craignant des effets indésirables.

Or, si je mettais ma confiance en ce Pr. Raoult, à quoi bon se faire vacciner (et par un vaccin de ses fameux laboratoires...) ?, allons-y à coup d'hydroxychloroquine !

CQFD





Ce que je remarque et qui est vraiment risible, c'est le sérieux et la détermination de ceux qui écrivent avec assurance "pour" ou "contre" ce Pr. Raoult, en étant SÛRS de détenir LA vérité dans toute cette affaire et de pouvoir trancher entre pro-Raoult ou anti-Raoult.

ça me fait rire.

Ceux qui ont réussi à lire dans mes mots que je cautionnerais toute parole du Pr Raoult sont précisément ceux qui sont résolument assurés de son charlatanisme.
Et ceux qui sont persuadés que le Pr Raoult serait le messie et le seul détenteur de toute la vérité et qu'il y a un grand complot contre l'humanité dont il vient nous sauver -c'est surtout par mail que j'ai reçu des messages en ce sens- me reprochent de ne pas adhérer aux oracles dudit professeur et d'oser envisager le vaccin alors qu'il est assurément empoisonné.

Avouez que la situation est cocasse, je dirais même burlesque.

Je me permets de suggérer d'inverser les lectures.
Que les partisans du Pr. daignent lire dans mes mots ce qu'y lisent jusqu'à présent les anti-Raoult (=que j'ai fait serment d'allégeance au Pr. Raoult), et que ces derniers se réjouissent de voir dans mon texte ce qu'y trouvent actuellement les pro-Raoult (=que je suis un fervent opposant dudit Pr.).
Ainsi, tous seront contents et arrêteront de me reprocher ce que je n'ai pas écrit.

Quant aux autres, ceux qui comme moi n'ont pas décidé qu'ils savaient tout, qu'ils lisent ce que j'ai réellement écrit, car c'est avant tout à eux que je m'adresse.

Pour conclure, je rappelle encore une fois ce que j'ai écrit, je me cite en deux phrases clés:

1) on ne va pas tergiverser sur le pour ou contre Raoult, ça sort un peu du projet du site.


2) Ma réponse est toujours la même : Je ne suis pas médecin !
Yoelish
Messages: 61
bonjour rav, donc vous dites que pour un francais qui habite en israel on doit se faire vacciner car ces gdolim l'ont dit sur les conseils de rav firer?
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
A Yoelish :

Citation:
bonjour rav, donc vous dites que pour un francais qui habite en israel on doit se faire vacciner car ces gdolim l'ont dit sur les conseils de rav firer?


Pour Israël, je n’ai pas à me prononcer.

Si je peux déplorer parfois que des français importent des opinions rabbiniques d’Erets au lieu d’écouter les rabbanim locaux, je ne vais pas me permettre de donner des directives autres que celles données par les rabbanim israéliens pour ceux qui habitent Israël.

De toute façon, il me semble qu’en Israël, les craintes françaises ne soient pas vraiment partagées.

En fait, je crois que c’est surtout en France qu’il y a une grande réticence à se faire vacciner.

Comme je l’ai expliqué plus haut, mes craintes sont « moins applicables » en Israël qu’en France, mais même pour ce qui subsiste sans distinction de pays, comment et à quel titre viendrais-je donner mon opinion sur ce qui doit se faire en Israël (si ça ne colle pas parfaitement aux avis locaux, tant des médecins que des rabbins) ?

Je rappelle encore et toujours que je ne suis pas médecin, qu’il y a en Israël une personne réputée de confiance et qui s’y connait infiniment mieux que moi et que beaucoup de monde sur terre en matière de « domaine obscur dans la médecine », c’est R. Fihrer.
Que peut représenter mon avis sur un tel sujet, face au sien, si ce n’est une blague ?

Je me suis permis de dire, plus haut, que son avis a été énoncé pour Israël et qu’il serait possible de voir quelques différences entre nos deux pays, donc j’ai indiqué quelques réflexions, mais je me sentirais bien ridicule si je devais prendre position pour Israël.
Si je ne partage pas à 100% les directives qui encouragent à ce que tous se fassent vacciner au plus vite et sans réfléchir, ça ne veut pas dire que j’aie raison, on m’a demandé mon avis, je le donne, mais je me dois de préciser que les personnes (bien plus) compétentes comme R. Fihrer sont d’avis de se faire vacciner sans chipoter (à part pour les moins de 16 ans).
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6261
Ceci étant dit, j’ajoute encore une vidéo de rav David Yossef pro-vaccin « à fond » : https://www.youtube.com/watch?v=V6jjH7wGxaU

On me demandait (plus haut) pourquoi je montre quelques petits doutes si tous ces rabbanim sont sûrs d’eux ?

J’ai répondu plus haut, j’ajoute à présent un élément supplémentaire : ces rabbanim qui sont dirigeants de kehilot et qui ont tout un tsibour qui les suivent de A à Z, se doivent de tenir des discours tranchants et clairs dans certains cas.
Même s’il peut y avoir à redire pour atténuer un peu l’assurance qu’ils présentent par nécessité.
Le fait de « diriger » un Tsibour impose d’uniformiser un peu plus son discours.

Mais moi qui ne suis ni à la tête d’une communauté ni rien du tout, je peux dire ce que je pense même si ça donne un message plus subtil et moins facile d’accès.
Je ne m’oppose pas à ce qu’ils disent, j’en nuance la perception pour ceux qui ont les moyens intellectuels de s’y retrouver.

AUTRE CHOSE :

Merci à tous de ne plus m’envoyer de MAILS au sujet de la vaccination, veuillez SVP poster vos messages ICI, sur Techouvot, pas dans ma boite mail qui déborde déjà sans cela.

A l’attention des « pro-vaccin sans aucune retenue » tant ils sont sûrs et certains qu’il n’y a absolument rien à craindre et que les complotistes sont des malades mentaux :
Ne voyez-vous pas que ce n’est que par nécessité que je dois faire semblant de montrer quelques doutes, car sans cela les opposants au vaccin ne vont pas me lire jusqu’au bout, ne voyez-vous pas que c’est une technique afin de « séduire » les opposants au vaccin en leur disant qu’en effet, il y a quelques inquiétudes, il faut bien se renseigner etc. et grâce à cela, ils vont se renseigner chez un médecin qui leur dira qu’il n’y a pas de problème dans leur cas et qu’ils peuvent se faire vacciner.
C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour les sauver malgré leur bêtise, car ils n’écoutent pas ceux qui leur disent qu’ils se trompent.

A l’attention des « anti-vaccin avec la plus grande fermeté » tant ils sont sûrs et certains que c’est un vaste complot visant à nous dominer :
Ne voyez-vous pas que ce n’est que par nécessité que je dois faire semblant de dire que le vaccin est une bonne chose, car sans cela les naïfs partisans du vaccin ne vont pas me lire jusqu’au bout, ne voyez-vous pas que c’est une technique afin de « séduire » les pro- vaccin en leur disant qu’en effet, ce vaccin est certainement LA solution et qu’il faut y songer rapidement, mais qu’il y a micro-inquiétudes, mais il suffit de bien se renseigner etc. et grâce à cela, ils vont (enfin !) se renseigner et découvrir ce qui tombe sous le sens ; qu’il s’agit d’un danger suprême.
C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour les sauver malgré leur bêtise, car ils n’écoutent pas ceux qui leur disent qu’ils se trompent.

A l’attention des autres, ceux qui ne sont pas si persuadés ni du danger ni de l’absence de danger :
Ne voyez-vous pas que tout ce que j’ai écrit plus haut vise à calmer ces esprits agités et trop sûrs d’eux, ils ne veulent pas comprendre que les choses ne sont pas si simples et qu’il y a des subtilités, qu’y peut-on ?

Il est clair que ce vaccin ne représente pas de danger à court terme, nous avons déjà des millions de « cobayes » vaccinés et globalement tout va bien. La question est s’il y aura une répercussion à long terme et là, à moins d’être prophète, je ne pense pas qu’on puisse le savoir. En tout cas la science ne peut rien affirmer dans ce domaine.

Que pouvons-nous donc faire de mieux que de peser le risque face au bénéfice ?
Voilà pourquoi j’ai écrit que les jeunes n’ont pas à se précipiter puisqu’ils ne risquent pas grand-chose en cas d’infection (et qu’il est possible aussi que ce vaccin ne soit pas efficace contre certaines des futures nouvelles souches), que les enfants ne doivent pas se faire vacciner car on n’a pas testé le vaccin sur les moins de 16 ans, que les personnes à risque devraient se faire vacciner tout en consultant -au préalable- leur médecin qui les connait et en parlant bien de chaque crainte. Leur médecin n’est pas prophète non plus, mais il est habilité à peser le risque avec plus de clairvoyance que l’inculte et saura conseiller son patient en fonction de son état de santé.

Et surtout, ne pas oublier la prière, car tout est entre les mains de D.ieu.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum