Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Faut-il aller au Mikvé ?

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
RubenAtia
Messages: 3
Bonjour Rav,

Quelle est l'importance du mikvé pour hommes aujourd'hui ?
Est-ce une midat hassidout, ou est-ce important pour chaque juif de s'y rendre régulièrement ?
Pour un Avreh, est-ce du bitoul torah d'y aller avant la tefila le matin ou le vendredi après-midi ?
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 5681
Citation:
Quelle est l'importance du mikvé pour hommes aujourd'hui ?
Est-ce une midat hassidout, ou est-ce important pour chaque juif de s'y rendre régulièrement ?


Il n'y a aucune sorte d'obligation halakhique pour un homme, de nos jours, de se rendre au Mikve.
C'est facultatif et perçu, dans les milieux imprégnés par la kabbale, comme étant très important, surtout avant Shabbat et fêtes.

Mais nul n'est censé se l'imposer.
Je veux dire que celui qui ne souhaite pas adhérer à cette idée et n'en a pas l'habitude, n'est pas tenu de se l'imposer contre son gré.

Le but de ce type d'immersion étant de ressentir plus de Kdousha, celui qui ne se permet pas de le ressentir ne gagnerait pas grand chose à s'y plonger.

Il y a certainement d'autres démarches (comme le Tfila, ou le Limoud, ou le 'Hessed,...) qui seraient susceptibles de l'élever en Kdousha de manière plus conséquente, qu'il y concentre donc ses efforts.

D'aucuns ressentent un regain de Kdousha en allant au mikve, c'est parfait, mais il ne faut tout de même pas en abuser. Une fois par jour (le matin) semble être largement suffisant. Y aller deux à trois fois par jour ressemble bien à du pur Bitoul Zman. Il faut savoir diriger sa Avodat Hashem de manière sensée et productive.

Citation:
Pour un Avreh, est-ce du bitoul torah d'y aller avant la tefila le matin ou le vendredi après-midi ?

Non, on ne peut pas parler de Bitoul Torah si c'est fait dans un but spirituel, si cette immersion nous permet de nous élever en Kdousha et en Yirat Shamayim.
Et au contraire, un Avrekh est théoriquement plus susceptible qu'un autre d'arriver à ressentir cette Kdousha.

Par contre, pour celui qui ne ressent rien du tout et ne progresse pas en Yirat Shamayim en allant au Mikve, c'est en effet du Bitoul Torah, car il reste largement préférable de consacrer ce temps à un limoud qui n'aurait pas eu lieu.

Certains ont l'habitude d'y aller chaque veille de shabbat/fête, c'est un bon Minhag, mais il faut rester attentif et veiller à ce que ce soit une progression spirituelle et non l'inverse.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum