Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Ne pas lire la Torah en silence lors d'une Aliya

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
MrQuestion
Messages: 140
Rav Wattenberg,

Les gens qui ne lisent pas en silence en même temps que le hazan quand ils montent à la Torah, font-ils vraiment une Brah'a lévatalla ? D'après tout le monde ?

Merci.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 5681
Citation:
Les gens qui ne lisent pas en silence en même temps que le hazan quand ils montent à la Torah, font-ils vraiment une Brah'a lévatalla ? D'après tout le monde ?

Non, il y a bien des opinions qui estiment que ce n’est pas une Brakha Levatala et n’imposent pas à celui qui monte à la Torah de lire en même temps que le Baal Koré.

Rav Shalom Messas l’écrit plusieurs fois. Voyez :
Shemesh Oumaguen
tome 1 (o’’h §11),
tome 2 (o’’h §51, §55, 7, §58, 3),
tome 3 (o’’h §75, 3),
tome 4 (o’’h §16, §82, 2).


Voir aussi son Tevouot Shamesh (o’’h §67).

En fait, le Rosh (Meguila III, 1) et dans Shout Harosh (III, §12) considère que si celui qui monte (et fait la brakha) ne lit pas, c’est une Brakha Levatala, on ne doit donc pas faire monter un Am Haarets qui ne sait pas lire, ni un non-voyant qui ne peut pas lire.

Le Rav Karo dans son Beit Yossef (§141) en tient compte et cite le Zohar (II, 202a) qui interdit à celui qui monte de lire en même temps que le Baal Koré.
Mais il écrit qu’il se peut que le problème n’existe que s’il lit assez fort pour s’entendre lui-même, par contre, celui qui chuchote très bas (au point de ne pas s’entendre lui-même), s’en sortirait d’après tous, c’est donc ce qu’il conseille de faire dans son Shoul’han Aroukh (§141, 2).

En parallèle, le Darkei Moshé interprète le texte du Zohar comme voulant interdire seulement la lecture à haute voix, comme celle du Baal Koré, mais tant qu’on lit assez bas pour ne pas perturber l’auditoire, c’est bon. C’est pourquoi dans ses annotations, le Rama écrit que l’on lira à voix basse, mais qu’on pourra lire suffisamment fort pour s’entendre soi-même.

Plusieurs A’haronim s’opposent au Din du Rosh en arguant que la règle est et demeure Shoméa Keoné, il n’est donc pas nécessaire de lire pour éviter la Brakha Levatala, on pourra se suffire de la lecture du Baal Koré.
Cf. Shout Massat Binyamin (§62) et Aroukh Hashoul’han (o’’h §141, 5).

C’est l’habitude (marocaine) dont parle le Rav Messas (op cit).
Chez les ‘Hassidim aussi c’est assez répandu (de ne pas lire avec le baal Koré), voir Piskei tshouvot (§141, note 5).
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum