Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Le couvre-feu

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Binyamine9123
Messages: 3
Chalom Rav watenberg

Je vouais savoir ce que vous pensiez du couvre-feu ou confinement et y a-t-il un problème de halakha à ne pas le respecter ?

Merci beaucoup.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 5029
Citation:
Je vouais savoir ce que vous pensiez du couvre feu ou confinement et y a-t-il un problème de halakha à ne pas le respecter ?


Oui, nous sommes tenus de respecter le couvre-feu, tout comme nous devons respecter les lois du pays dans lequel nous vivons (j'espère que vous me comprenez avec intelligence et qu'il est inutile de préciser que si elles s’opposaient à la morale c'est différent, et si elles nous forçaient à transgresser la Torah, il faudrait fuir! etc…).

Ceci ne veut pas dire qu’il soit impossible de sortir entre 18h et 6h, s’il y a une raison valable, on pourra sortir avec une attestation.

Si cette raison valable ne figure pas de manière explicite dans la liste indiquée par la dérogation classique, on pourra « s’arranger » un peu avec la lettre de la loi, dans la mesure où l’on en respecte l’esprit.

Par exemple : une femme qui doit aller au Mikve, ça ne peut pas se faire en journée, elle pourra inscrire dans son attestation une nécessité citée (comme : "déplacement pour motif familial impérieux"), car il est normal que ces formulaires ne puissent pas couvrir tous les cas possibles en fonction de chacun/chaque cas/chaque religion.

Seulement, la loi nous fait confiance et il ne faut pas trahir sa confiance, il faut respecter « l’esprit » de la loi qui est de minimiser les sorties en lieux publics etc. afin d’endiguer la propagation du virus.

Certains diront que cette loi est stupide, que ce couvre-feu ne sert à rien, que les autorités abusent de leur bêtise, qu’elles ont une tendance perverse et maniaque à vouloir enfermer les honnêtes gens, etc.
Mais ça ne change pas grand-chose au fait que ce soit la loi et qu’en tant que citoyens, nous sommes tenus de la respecter.

Si chacun commence à n’en faire qu’à sa tête, c’est l’anarchie brutale et ça ne nous plairait pas.
Il nous faut donc respecter la loi, même si elle nous déplait.

Elle demeure -D.ieu merci- assez flexible, nous ne sommes pas chez les communistes d’URSS, ni en Corée du Nord, ni dans un quelconque régime totalitaire qui pourrait se montrer beaucoup plus répressif.

Si on a besoin de sortir on peut le faire avec une attestation, c’est une marque de confiance dont il faut savoir se montrer digne et ne pas réfléchir en mode individualiste.

Nous sommes une nation et devons participer à l’effort national, et qu’on soit d’accord ou non avec le bénéfice d’une telle mesure, il n’en demeure pas moins que nous y sommes tenus par la loi de notre pays.

Je sais que ce type de discours n’est pas pour plaire aux anarchistes et autres libertaires en tout genre, ceux qui estiment que la liberté de chaque individu prime sur le respect des lois du pays.

De plus, il y a malheureusement chez certains juifs pratiquants un vent de folie qui leur a fait croire que les juifs ne seraient tenus qu’au respect des Halakhot et non des lois civiles du pays.
C’est une lamentable erreur de Hashkafa, une erreur au niveau des Midot, mais plus encore, c’est aussi une erreur au niveau de la Halakha elle-même !
(même si le principe de Dina Demalkhouta sera discuté par certains pour en limiter le champ d'application, celui du 'Hiloul Hashem restera en vigueur.)

Je sais qu’ils seront en désaccord avec moi, qu’ils me traiteront de tous les noms, qu’ils soutiendront mordicus que "nous n’avons que faire des lois civiles", surtout lorsqu’elles sont liberticides, que "nous n’avons pas d’autres lois que celles de D.ieu", que "les français sont des Reshaïm", que "la France est un pays antisémite", etc. etc.
Mais vous m’avez demandé mon avis et je vous le donne, je ne suis pas là pour tenter une analyse du mal psychique dont souffrent ces énergumènes.

Sans que la Halakha ne l’impose, le bon sens à lui seul nous impose déjà de respecter les lois du pays dans lequel nous vivons.

On peut les contester, on peut rouspéter (on peut même manifester), mais on ne peut pas décider d’en faire qu’à sa tête à l’encontre des lois, sinon, où irait-on ?
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum