Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

D'où nos rabanim puisent ils leur piroushim?

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
cheelnaute
Messages: 276
Ma question est toute simple.
J'étudiais la parasha de la semaine, et tombait sur un piroush du ralbag qui expliquait que " si l'on fait remarquer que Yaacov ( dans vayishlah ) à eu peur et fut angoissé ( redondance de terme ) , c'est parce que l'angoisse est plus forte que la peur, et que ce qui lui faisait le plus peur n'était pas seulement de mourir, mais d'avoir à tuer pour se défendre "

Je me demandais : d'où nos rishonim et autres commentateurs puisent ils leurs explications ( quand ce n'est pas clairement ramené dans une guemara ou un midrash )
J'ai pris cet exemple, mais je me pose a chaque fois la question quand je lis un piroush ou un vort sur la parasha.
Je suis parfois surpris de voir avec quel aplomb le mefaresh explique certaines choses, alors que ce qu'il dit n'est pas évident ( pour toute personne n'étant pas présente au moment de l'histoire )
Je ne sais pas si ma question est compréhensible

Cdlt
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6262
Citation:
Ma question est toute simple.

Ce qui ne vous a pas empêché de conclure par : « Je ne sais pas si ma question est compréhensible »… 😊

Citation:
J'étudiais la parasha de la semaine, et tombait sur un piroush du ralbag qui expliquait que " si l'on fait remarquer que Yaacov ( dans vayishlah ) à eu peur et fut angoissé ( redondance de terme ) , c'est parce que l'angoisse est plus forte que la peur, et que ce qui lui faisait le plus peur n'était pas seulement de mourir, mais d'avoir à tuer pour se défendre "

Je me demandais : d'où nos rishonim et autres commentateurs puisent ils leurs explications ( quand ce n'est pas clairement ramené dans une guemara ou un midrash )
J'ai pris cet exemple, mais je me pose a chaque fois la question quand je lis un piroush ou un vort sur la parasha.
Je suis parfois surpris de voir avec quel aplomb le mefaresh explique certaines choses, alors que ce qu'il dit n'est pas évident ( pour toute personne n'étant pas présente au moment de l'histoire )


Ce commentaire vient tout droit du Midrash Raba sur la parasha (Bereshit Raba §76,2) : ויירא יעקב מאד ויצר לו, אמר רבי יהודה ברבי עילאי לא היא יראה לא היא צרה, אלא ויירא שלא יהרג, ויצר לו שלא יהרוג.
La même idée se retrouve aussi dans le Tan'houma (Vayishla'h §4).

Donc votre exemple est mauvais, car c’est un Midrash explicite.

Aussi, vous êtes allé chercher ça dans le Ralbag (et je ne sais pas où ça se trouve dans le Ralbag, auriez-vous une référence précise?), mais c'est aussi ce qu'écrit Rashi (ad loc). (ainsi que Rabénou Be'hayei et le Radak...)

Mais il est vrai que, parfois, certains commentateurs vont « inventer » une explication. Cependant, en quoi cela vous choque-t-il ?
Pourquoi vous acceptez que le Midrash le fasse et considérez qu’un autre commentateur ne puisse pas en faire autant ?

Vous allez me dire que les Amoraïm tenaient d’une halakha leMoshé Misinaï tout ce qu’ils ont dit dans le Midrash.
Mais il faut comprendre cette idée, si c’est le cas, comment se fait-il qu’il y a tant de Ma’hlokot sur ces Drashot agadiques ? Certains Tanaïm vont systématiquement dire Dibra Torah Kilshon Bnei Adam (et ne pas se soucier d’une redondance) tandis que d’autres vont systématiquement interpréter la redondance pour en faire une drasha. Qu’a-t-il été dit au Sinaï ? (Dibra Torah Kilshon Bnei Adam ou pas?)

Il faut donc comprendre que le rattachement au Sinaï signifie (parfois seulement) que c’est dans un esprit de continuité des enseignements sinaïques.
Et à ce compte, on peut en dire autant des Rishonim, si on a un Ramban (ou un Or Ha'haim (=a'haron)...) qui propose une explication de son cru sur un passouk, c’est à prendre au sérieux au même titre qu’une explication qui se trouve dans le Midrash.
Certes le Midrash bénéficie d’une ancienneté, mais pas que ses explications fassent partie d’une tout autre catégorie à laquelle le Ramban n’appartiendrait pas.
Nous constatons d’ailleurs que les Mefarshim proposent parfois des interprétations différentes de celles des ‘Hazal en matière d’explication des Psoukim. CQFD.

Citation:
Je ne sais pas si ma question est compréhensible

Et moi je ne sais pas si ma réponse l’est 😊.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum