Techouvot.com

La réponse de qualité à vos questions

Ongles et cheveux

Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
jerrib1
Messages: 42
Bonjour

Je voulais savoir s'il y a des interdits particuliers à:
1) se raser la barbe ou les cheveux la nuit
2) Se couper les ongles la nuit
3) Se couper les ongles des mains et des pieds le même jour.
Rav Binyamin Wattenberg
Messages: 6335
Citation:
Je voulais savoir s'il y a des interdits particuliers à:
1) se raser la barbe ou les cheveux la nuit
2) Se couper les ongles la nuit, et se couper les ongles des mains et des pieds le même jour.


1) Halakhiquement, il n’y aucun interdit à se raser ni à se couper les cheveux la nuit, avant ‘Hatsot, après ‘Hatsot, ou pendant Bein Hashmashot.

C’est seulement une idée kabbalistique qui met en garde contre cela, mais voyez quelques détails à ce propos dans ma réponse ici:
https://www.techouvot.com/viewtopic.php?p=29914

2) Pour les ongles la nuit, voir 1) et le lien indiqué.

Le Yefé Lalev (II, §260, 3) nous parle des ongles qui seraient « Dinim » tout comme les cheveux, et les kabbalistes mettent en garde contre la coupe de cheveux durant la nuit qui est un moment de règne desdits « Dinim ».
Donc, selon cette logique, de la même manière qu’il faudrait éviter de se couper les cheveux qui sont des « Dinim » à un moment où les « Dinim » règnent, il faudrait aussi éviter de se couper les ongles qui sont eux aussi « Dinim ».

Il faut bien comprendre que cet univers qui jongle avec des concepts symboliques où tout est représentatif de quelque chose, où tout est sujet à se renforcer ou s’affaiblir en fonction des titres et des appellations, et où tout peut provoquer une collision avec un concept qui lui est opposé, n’engage que celui qui veut bien y pénétrer.

Sans cela, les cheveux ne sont pas des « Dinim » mais des « cheveux ». Et se les couper la nuit ne provoque rien dans le monde que nous côtoyons.
Voilà pourquoi les Poskim n’imposent pas de suivre ces recommandations qui n’ont aucun fondement Halakhique ni talmudique.
Libre à celui qui souhaite s'y conformer d'en tenir compte, mais il ne serait pas admissible de faire passer cela pour un problème d'ordre Halakhique.


2bis) Et pour mains et pieds le même jour, c’est une des recommandations des kabbalistes [Maguid Meisharim (Mishlei XXIII, 6) Daf 73d] qui sont citées dans les Poskim, ça n’est pas vraiment engageant au niveau halakhique non plus, mais si l’on peut s’y plier c’est bien (à l'exception des femmes avant Mikve qui n’ont pas à en tenir compte).

Le Maguen Avraham (§260) et le Mishna Broura (§260, sk.6) mentionnent cette idée, mais voyez aussi le Shaarei Tshouva (§260, sk.2) qui cite le Ma’hzik Brakha qui écrit que le Arizal (en personne) ne tenait pas compte de cela.
Néanmoins, le Baal Shem Tov y faisait attention (Darkhei ‘Haim Veshalom §353, sk.2).

Pourtant, en matière de mysticisme, il est difficile de prétendre pouvoir donner des leçons au Arizal, et il considérait qu’il n’y avait aucun problème à se couper les ongles des pieds et des mains le même jour.

Certes, nous trouvons dans quelques Sfarim [Yesh No’hlin, et voir Ktsé Hamaté (§625,13)] que le Arizal mettait en garde de ne surtout pas se couper les ongles des pieds et des mains le même jour, mais cela semble erroné, car des sources sûres indiquent qu’il le faisait lui-même.

Ce n’est pas le seul endroit où nous avons des enseignements aporétiques attribués au Arizal, ou des contradictions flagrantes sur ses positions.
Comme il était le champion de toutes les croyances et coutumes mystiques, certains auteurs ne se sont pas embarrassés pour vérifier avant d’écrire et ils ont décrété que le Arizal disait ceci ou cela… Puis ça a été recopié par d'autres etc. jusqu'à ce qu'on ait des contradictions insolubles en son nom.

En réalité le Arizal ne voyait aucun problème à se couper les ongles le même jour.
R. Shmouel Vital, dans Seder Hakavanot, copie ce qu’il a lu d’un écrit de son père le Mahar’hou qui atteste que le Arizal (son maître) se coupait les ongles des pieds et des mains le vendredi.
Voir Shaar Hakavanot (62d) et Pri Ets ‘Haim (Shaar Hashabbat §3).

[Vu d’un œil extérieur, c’est quand même hallucinant que l’on rapporte cela dans un écrit rabbinique! on pourrait se demander ce que cela peut importer ?
Mais quand on sait à quel point les moindres gestes et faits du Arizal étaient chargés d’intentions mystiques, de Kavanot, de Yi’houdim et de Remazim, on comprend que son fidèle élève ait tenu à nous renseigner sur tout ce qu’il pouvait, jusqu’au jour de la semaine de coupe des ongles de son maître.]


En matière de mysticisme, le Arizal est l'autorité incontestable, et en matière d'enseignements du Arizal, le Mahar'hou est unanimement la source la plus fiable.

Le Rabbi de Komarno qui plaçait toujours au premier plan les idées du Arizal, écrit dans son Shoul’han Hatahor (§260,3) qu’il est licite de se couper les ongles des pieds et des mains le même jour.

Le Ben Ish ‘Haï (II, Lekh Lekha §14) indique lui aussi de se couper les ongles des pieds et des mains le vendredi, sans voir aucun problème à se les couper le même jour.

Idem pour le ‘Hida (Moré Beetsba §136) et le Yaabets (Sidour Dinei Erev Shabbat §19, daf 136a) qui l’autorisent aussi.

D’autres, plus hardis, iront même jusqu’à conseiller de choisir le même jour pour se les couper ! (Tour Pitda §260, sk.1 à la fin -Piotrkov 1878, daf 29c) (c’est R. ‘Haim Hacohen, élève de R. ‘Haim Calabres, lui-même élève du Arizal).

Bref, le Arizal autorisait totalement de se couper les ongles des pieds et des mains le même jour et même si le Maguid du Beit Yossef l’interdisait, cela n’a pas de valeur contraignante d’un point de vue Halakhique, libre à chacun de faire comme bon lui semble.
C’est ce qu’écrit le Aroukh Hashoul’han (o’’h §260,6), que celui qui souhaite en tenir compte le fasse, et celui qui n’en tient pas compte n’a absolument rien à se reprocher, c-à-d que c’est au choix.

[Le ‘Hemdat Yamim (Shabbat §3, 62) aussi dit que c’est au choix, mais il précise qu’il a choisi d’en tenir compte car il y voit un Smakh dans le Talmud.]

Bien entendu, en dépit des sources attestant de la position du Arizal, nous trouvons quand même quelques rabbins (comme Rav ‘Haim Tsvi Ehrenreich dans Ktsé Hamaté §625,13) qui proposeront de dire que « seul lui, le Arizal, pouvait se permettre cela et ne pas craindre le danger que cela constitue, mais nous autres devons nous garder de nous couper les ongles des pieds et des mains le même jour ».

Le Arizal en pensait autant de la mise en garde contre la coupe des ongles selon l’ordre des doigts, il en riait même.
Voir :
Pri Ets ‘Haim (Shaar Hashabbat §3),
Shaar Hakavanot (inian re’hitsat panav),
‘Hemdat Yamim (Shabbat §3, 62),
Sidour Yaabets (136a §19),
Aroukh Hashoul’han (o’’h §260,6),
Shoul’han Hatahor (§260,10),
Kaf Ha’haim (Palacci) (§XXVII,15),
Taharat Hamayim (lettre Tsadik §20).


Le ‘Hida, dans plusieurs de ses livres, s’étonne que l’on puisse se soucier de l’ordre de coupe des ongles alors que le Arizal n’en tenait pas compte. Voir Birkhei Yossef (o’’h §260 sk.5), Moré Beetsba (§136), Yossef Omets (§37,7), Marit Haayin (Likoutim XI, 11).

Il ne semble donc pas d’accord avec l’argument du Ktsé Hamaté (op cit).
Ni non plus avec de nombreux auteurs qui se sont dit que "bien que le Arizal n’interdise pas, il n’interdit pas non plus d’interdire, donc pourquoi ne pas se soucier de ceux qui interdisent ?"

C’est ce qu’écrit le Pélé Yoets (sv. Guiloua’h), et nous retrouvons cette odée chez le Elia Raba (§260, sk.6) (qui s’étonne que l’on puisse être Meikel en matière de Sakanta), et chez le Eshel Avraham Botshatsh (Mahad. Tan. §260) qui écrit que [le Arizal se moquait de ceux qui faisaient attention à l'ordre de coupe des ongles car peut-être que dans sa ville la majorité des juifs n’en tenaient pas compte, ou encore parce que] le Arizal savait peut-être que dans sa ville ce n’était pas dangereux, c’est pourquoi il se moquait de ceux qui faisaient attention à cela, mais dans nos pays ça serait dangereux.

[Je n'arrive pas à comprendre que le grand Gaon qu’était le Botshatsher Rouv ait pu soutenir pareille Svara, je ne vais pas faire usage de l’argument trop souvent dégainé, voulant attribuer tout ce qui ne nous plait pas dans un écrit rabbinique à un élève égaré qui aurait ajouté dans les écrits du maître une ânerie, mais je suis tenté de dire que l’intention du Botshatsher était de justifier un Minhag admis et répandu, craignant que sa remise en question si brutale puisse fragiliser l’ensemble des Minhaguim. Quoi qu’il en soit, tous les autres Rabanim n’ont pas entretenu ce souci.]


J’en reviens au problème de la coupe le même jour : il me semble que l’on peut objecter contre cette idée du Maguid à partir de la Gmara Nida (17a) où l’on voit bien que Rashbi met en garde celui qui jette dans la rue ses ongles coupés et pourtant, on explique que ce n’est que dans le cas où il aurait coupé ceux des mains et des pieds (mais s’il n’a coupé que ceux des mains et les a jetés, il n’y a pas de danger).

Cette idée ne sera pas retenue finalement, mais comment -selon cette position- Rashbi parlait de « jeter » les ongles ? s’il s’agissait de se les couper le même jour, il y aurait déjà un aspect négatif ou un danger dans le simple fait de les couper, même s’il ne les jette pas dans la rue.

Le plus étrange, c’est que j’ai vu que le ‘Hemdat Yamim (op cit) apporte au contraire un Smakh de cette Gmara pour prouver cette habitude de ne pas les couper le même jour.
J’y vois pourtant exactement l’inverse.

En conclusion :
Se couper les cheveux la nuit : Moutar.
Se couper les ongles la nuit : Moutar.
Se couper les ongles dans l’ordre : Moutar. Mais le Minhag est de les couper dans le désordre.
Se couper les ongles des pieds et des mains le même jour : Moutar mais si l’on peut faire autrement, pourquoi pas.
Montrer les messages depuis:
Voir le sujet suivant Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum